EnPause.com
Pas envie de travailler ?

Le Kopi Luwak, le café le plus cher du monde

Le Kopi Luwak, le café le plus cher du monde

Le Kopi Luwak est un café indonésien, cultivé sur l’île de Java. Avec une production naturelle qui a longtemps été de l’ordre de 200 kilos par an, c’est le café le plus cher du monde. De quoi épater vos collègues pendant la pause-café !

Pour participer à la production de ce café, une petite civette asiatique, le Luwak (Paradoxurus hermaphroditus, famille des viverridés), ingère les cerises du caféier dans lequel elle vit. Ne pouvant pas en digérer le noyau, elle le rejette dans ses excréments. Entre temps, le noyau en question a été attaqué par les sucs gastriques de l’animal, ce qui modifie sa composition chimique.

Cet arabica au goût corsé et beaucoup moins amer que le café classique passe donc par le tube digestif d’un animal. Une fois lavés et séchés, les grains sont torréfiés comme ceux d’un café classique, à la différence que le Kopi Luwak (Kopi veut dire Café en indonésien) coûte environ 1000 euros le kilo, plus cher que de l’or.

Je me suis demandé comment la première personne qui avait bu du Kopi Luwak avait eu cette étrange idée. En fait, au 18e siècle, les plantations de café de l’île de Java appartenaient aux Néerlandais (les îles étant des colonies), où ils plantaient surtout des arabicas du Yemen. Les fermiers avaient l’interdiction de prélever dans les récoltes pour leur usage personnel, et ils ont donc été contraints de récupérer les graines « intactes » dans les excréments des Luwak, qui leurs servaient donc de « passeurs » pour sortir les grains des plantations. Le café de civette devint vite le favori des Néerlandais.

De nos jours, le Kopi Luwak est surtout produit dans des fermes d’élevage de civettes, qui restent assez rares puisque l’animal est très convoité pour sa viande, sa peau, et même les glandes de la base de sa queue, utilisées en parfumerie.

Pour boire une tasse de ce café aux notes de caramel et de chocolat, vous pouvez par exemple vous rendre chez Pecks à Milan (8 euros l’expresso), au Hervey’s Range Heritage Tea Rooms (près de Townsville, en Australie) pour une tasse à 50 dollars (il parait qu’ils en vendent une dizaine par semaine, minimum) ou, à Londres, à la brasserie de Peter Jones (à Sloane Square) qui sert un mélange de Kopi Luwak et de Blue Mountain (café Jamaicain, lui aussi hors de prix) appelé « Caffe Raro » pour 50 livres sterling la tasse.

Attention quand même, le café risque de vous faire perdre un échelon sur l’échelle de Bristol.